5 hôtels qui nous font rêver et nos conseils pour vous en inspirer dans votre déco

C’est les vacances et si, comme nous, vous travaillez encore on vous propose ici de vous faire rêver avec ce petit classement. Un classement parfaitement subjectif de ces lieux un peu magiques dont la décoration nous a coupé le souffle. Et bien sûr, on parlera de papier peint, de panoramiques, de motif…
Suivez nos conseils déco pour s’inspirer facilement des plus grands !

L’Arlatan, Arles.

L'Arlatan, Arles

Avant toute chose : avez vous vu ces sols ?? En même temps, comment les louper? Cette sublime mosaïque court sur les 6000 m2 de l’édifice, un hôtel particulier médiéval situé dans le centre historique de la ville d’Arles.

Deux mots pour résumer la vision de l’artiste Jorge Pardo a qui l’on doit cette magnifique décoration : couleur et lumière. Le petit + : vous pouvez y admirer sa décoration le temps d’un repas car l’hôtel propose également un restaurant !

On adore comment Jorge Prado a travaillé la couleur comme proposition radicale de modernisation. La disruption est colorée! La lumière elle, vient adoucir les volumes et amener a certains endroits une atmosphère plus intimiste. Une vraie œuvre d’art à l’échelle d’un édifice.

On s’inspire : de la couleur bien sûr !
Rien de tel pour égayer une pièce ou un meuble classique qu’une couleur unie pop! On vous l’accorde ça peut faire un peu peur comme ça, mais c’est une vraie solution déco, économique et assez facile à mettre en place.
Si vous avez peur de vous lancer, commencez avec un vieux meuble classique qui mériterait un petit lifting.

L'Arlatan, Arles
L'Arlatan, Arles

Nos conseils papier peint : on imagine bien dans ce genre d’espace de grands motifs géométriques colorés, qui souligneront la couleur et apporteront du graphisme à votre pièce. Un peu comme on l’a fait ici.

Pour découvrir leur site, c’est par ici : lien

La Ferme du Vent, Saint Mélois des Ondes.

La Ferme du Vent, Saint Méloir des Ondes

Comme on dit chez nous : deux salles, deux ambiances.
Pour l’Arlatan on aimait la couleur comme point central du travail de décoration. A la ferme du vent, la proposition est parfaitement opposée, ici on s’abandonne pour se reconnecter à soi, à la Nature avec un grand ‘N’, aux éléments.

C’est brut et beau, comme tout ce qu’il y a de poétique dans un silence.
Les éléments sont au centre de la recherche décorative : les matériaux deviennent couleurs, les textures deviennent des motifs.

La famille Roellinger a su conjuguer rusticité et luxe, sobriété et foisonnement.
Le choix très mesuré des matériaux et des couleurs dans les espaces intérieurs répondent parfaitement aux extérieurs. Par leurs grandes baies vitrées il nous amène inexorablement à contempler la nature environnante : la mer, les jardins, la faune, le ciel.

On adore comment la décoration est ici pensée pour servir de cadre au tableau qu’est la nature autour. C’est dans cette démarche presque de discrétion que la décoration, paradoxalement, exulte.

La Ferme du Vent, Saint Méloir des Ondes
La Ferme du Vent, Saint Méloir des Ondes

On s’inspire : des matériaux utilisés, comme le bois massif, la pierre, le lin, le coton… Ici on essaye de privilégier la qualité à la quantité. Peu d’éléments mais des matières nobles et brutes. N’ayez pas peur des vides, ce sont des respirations qui vous permettront de mettre en avant les éléments présents. C’est une décoration qui, pour être vraiment impactante vous demandera d’assez grands espaces, on ne vous le cache pas et qui a aussi, généralement un certain coût.

On vous conseille vivement de chiner vos meubles plutôt que de les acheter, déjà parce que c’est plus écologique ensuite parce que c’est plus économique et enfin, parce que vous avez peu de chances de trouver des meubles en bois massif ou des tablettes en marbre en ce moment !

Nos conseils pour le papier peint : on est partagées ! On adorerait voir sur quelques pans de murs, des ciels très picturaux presque abstraits (allez voir une de nos créations « Nuages »), mais on se dit que des motifs organiques un peu dans ce style, travaillés en tons-sur-tons de blancs colorés ça pourrait être tout aussi sublime.

Pour découvrir leur site, c’est par ici : lien

The Hoxton Hotel, Paris.

The Hoxton Hotel, Paris

Une adresse branchée au milieu de Paris ! La volonté de ce beau boutique hôtel : faire revivre un bâtiment classique et le transformer en place de village très 2019. Chambres pour la nuit, bar, restaurant, café, espace de travail, événements : le Hoxton multiplie les casquettes pour offrir à ses visiteurs un espace ouvert, joyeux et accueillant. L’endroit idéal pour combiner une matinée de travail autour d’un délicieux petit déjeuner avant un cours de yoga.

Côté déco, le maître mot est éclectisme. Le grand hall central en est le parfait exemple.
Ici, les pavés au sol côtoient canapés en velours très années 50 et des petites tables en bois dans le style scandinave. On a pas peur de mélanger, époques, styles, matières, motifs et couleurs. On y retrouve les belles mêmes lampes que chez Mamie et des petits fauteuils coquillages aux couleurs pop.

C’est beau, chaleureux sans jamais être surchargé. La décoration fait preuve de beaucoup de goût et se permet de prendre des risques sans jamais tomber dans les excès.

The Hoxton Hotel, Paris
The Hoxton Hotel, Paris

On adore : le fouillis organisé, les belles lignes visuelles qui déterminent naturellement les espaces de circulation et l’impression d’être accueillis, à la fois dans un cadre étrangement familier et dans un lieux d’exception.

On s’inspire : de l’éclectisme !
Attention néanmoins car c’est le genre de décoration qui peut vite tourner au grand n’importe quoi. Si vous voulez mettre en place ce type de décoration, voici nos conseils.

Construisez toute une pièce à la fois, en partant (si vous en avez un) d’un élément que vous adorez particulièrement (ça peut être le beau lustre chiné dans une brocante, l’armoire du grand oncle, ce meuble design que vous vous êtes offert…).

Pensez votre décoration autour de deux couleurs maximum ou, si vous êtes plus à l’aise, d’un camaïeu d’une seule couleur. Accordez-vous tous les motifs que vous souhaitez mais dans votre gamme de couleur. Pour les matériaux essayez, là aussi, de garder des teintes de bois/ de pierre identiques entre elles. Enfin, une fois votre décor mis en place, ajoutez quelques petites touches dissonantes : une couleur complémentaire par ci, un motif qui tranche par là.

Nos conseils papier peint : on a envie d’une grande fresque panoramique qui mélangerait classique et contemporain : une gravure 18ème retravaillée avec des couleurs vives par exemple.

Pour découvrir leur site, c’est par ici : lien
Et si vous voulez plus de conseils sur ce type de décoration, dites-le en commentaire !

L’Abbaye de Fontevraud, Fontevraud-l’Abbaye.

L'Abbaye de Fontevraud

Un cadre exceptionnel, un mobilier épuré : cet hôtel est un rêve d’architecte.
Patrick Jouin et Sanjit Manku réinventent cette incroyable bâtisse bénédictine du 12ème siècle avec un mot en tête : pureté.

Une pureté solennelle que l’on retrouve dans la lumière, l’économie de couleur et la noblesse des matériaux, réduits à leur minimum. Ici on joue avant tout sur les lignes, et la construction originale répond au contemporain par le contraste entre courbes et droites.

Les contrastes sont aussi exploités pour retravailler les échelles ; mission difficile que de rendre cosy la froideur monumentale des grands volumes de pierre nue. La solution du duo a été de recréer des espaces dans l’espace : par l’ajout de grands paravents noirs dans la Chapelle, la création de mobiliers à hauts dossiers, le renforcement de lignes horizontales créé par de longs meubles se répondant de chaque côté des pièces.

Résultat : on s’imagine sans problème bouquiner avec une bonne tasse de thé devant une fenêtre.

L'Abbaye de Fontevraud
L'Abbaye de Fontevraud

On adore : les incroyables perspectives du lieu et la volonté très assumée de sortir des meubles classiques sans pour autant dénaturer l’âme de la bâtisse, au contraire. C’est un grand travail que de comprendre à ce point un lieu et de le retranscrire de façon si radicale.

On s’inspire : c’est à la fois la style le plus facile et le plus difficile à mettre en place chez soi. On va donc faire comme Patrick Jouin et Sanjit Manu (à notre échelle, hein !) et retirer uniquement la substance de leur travail applicable à nos intérieurs : les lignes !

Votre intérieur mériterait un peu de hauteur sous plafond ? Jouez sur des lignes verticales. Au contraire, vous bénéficiez d’un toit cathédrale? Pensez à rabaisser les lignes visuelles par des meubles plus bas et des lignes horizontales.

Dans les 2 cas, le papier peint pourrait être votre meilleur ami et plusieurs astuces vous permettent de ré-équilibrer les volumes. Mais je ferai un article entier dédié à ce sujet bientôt.

Pour découvrir leur site, c’est par ici : lien

La cour de Lise, Willgottheim.

La Cour de Lise, Willgottheim

Il fallait bien que l’on fasse honneur à notre région, et c’est chose faite avec cette magnifique maison d’hôte.

La bâtisse ne compte que 5 chambres, mais c’est parce que leurs propriétaires bichonnent leurs hôtes et ressuscitent avec passion, la tradition d’accueil du lieu. Nichée au cœur de Kochersberg, le corps de ferme traditionnel alsacien en « U » date du 18ème siècle et était, bien avant qu’il ne soit ré-investit par Isabelle et Jean-Paul Bossée, un relais postal (je vous invite d’ailleurs à en apprendre plus sur l’histoire du lieu ici).

Du côté de la décoration, c’est charmant comme une maison de campagne d’antan. Les grosses poutres en bois rythment les murs, les plafonds et l’immense grange dans la plus pure tradition alsacienne.

La grange, par ailleurs est un vrai bijoux et ferait pâlir d’envie tous les futurs mariés qui rêvent d’un cadre champêtre. Les fleurs, le mobilier, les guirlandes : tout donne envie de se retrouver dans ce cadre chaleureux pour partager un bon repas entre amis.

Les matériaux sont nobles et les détails très travaillés, des cadres de fenêtres aux balustrades – le lieu a véritablement une âme et on s’imagine sans difficultés les 300 ans d’histoires dont il regorge. Le mobilier a été soigneusement choisi pour renforcer l’esprit « maison de campagne » et créer un cocon de douceur. Quelques petites touches contemporaines sont perceptibles, notamment dans les chambres, sans que jamais elles n’entachent la proposition champêtre de la décoration.

Aller à la Cour de Lise c’est un peu comme faire un voyage hors du temps, dans ce que l’Alsace à de plus beau à offrir.

La Cour de Lise, Willgottheim
La Cour de Lise, Willgottheim

On adore : comment le lieu est un petit concentré du meilleur de l’Alsace et de ces corps de fermes ; intemporels, accueillants et surtout généreux. On vous conseille d’ailleurs de manger au restaurant de la maison d’hôte car ce n’est autre que le propriétaire, Jean-Paul Bossée, qui réjouit les papilles de ses invités et le Monsieur a quand même décoché sa première étoile au Michelin à l’âge de 28 ans, la deuxième à 33 ans !!

On s’inspire : de la délicatesse, et de la douceur de cet esprit maison de campagne.

En un mot: on chine, on chine, on chine ! Meubles, lampes, vaisselle ; on cherche des pièces incroyables dans toutes les brocantes de sa région avec 2 mots en tête : artisanat et tradition. On n’hésite pas à détourner certains objets, un assiette peut par exemple s’exposer au mur, une cruche peut devenir un vase pour les fleurs du jardin….

Pour les matériaux, on privilégie le naturel et de préférence brut : les bois ne sont pas vernis, les pierres montrent leurs aspérités naturelles. Les couleurs elles aussi sont discrètes : le blanc est maître à bord mais ce n’est pas le seul passager. Introduisez par petites touches les couleurs typiques de votre artisanat local.
En Alsace, par exemple, on aime principalement les rouges vifs et les touches de roses tendres. La poterie traditionnelle, elle, se concentre souvent sur des bleus profonds et des ajouts de verts.

Et nos conseils pour le papier peint ? Pour la Cour de Lise on imagine une réinterprétation de l’imagerie Alsacienne au travers de ses motifs typiques en en changeant les échelles. Pour la couleur, on verrait bien des tons-sur-tons de blancs voire de bleus profonds réveillés par de petites touches de couleurs.

Pour découvrir leur site, c’est par ici : lien

Et voilà! Notre sélection est déjà terminée, on espère qu’elle vous a plu et qu’elle vous inspire autant que nous.

Et vous, quels sont vos coups de cœur déco de cet été ?

Nilda Hernandez pour Les Muses, Août 2019

Nilda Hernandez

Muse Déterminée

Comments.

  • Brequehais Beatrice

    Bravo pour votre selection !
    On n’a plus qu’à faire les valises et y aller car oui c’est très beau !!!
    On aime vos idées, cela nous inspire

    • maisonlesmuses

      Merci Béatrice !
      Effectivement, y’a plus qu’à faire ses valises 😀

Leave a Comment.